Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 20:02
Gallions : 76
    
Une lettre est posée devant votre porte, sur le dessus brille le sceau du ministère. Il s'agit sans doute d'un courrier officiel. Lorsque vous l'ouvrez, il en est tout autrement. Vos yeux se figent aussitôt, ensorcelés par le papier. Il est impossible de les décoller, votre âme est comme aspirée par le contenu de cette lettre qui commence par ces mots...


Anastasiya Helen Lewis-Cornack

Vous ne pouvez pas m'échapper.

Commencez par les bases en me déclinant votre identité :


Nom, Prénom(s): Lewis-Cornack, Anastasiya Helen. Les gens les plus proches d'elle l'appellent parfois Nastya, ou Ana, mais elle n'aime pas particulièrement les surnoms. A noter que Lewis est son nom d'épouse, qu'elle a souhaité garder à la mort de son époux et que Cornack est son nom de jeune fille qu'elle a toujours refusé de voir disparaître.
Âge, Date et Lieu de naissance : Née il y a 35 années de ça, un 30 juin, à Aberdeen en Écosse.
État Civil: Veuve. Elle aurait dû fêter ses 20 ans de relation et ses 16 ans de mariage, cette année.
Profession : Dresseuse de dragons. Ce n'est pas un métier facile, mais c'était son rêve et elle a tout donné pour réussir à le réaliser.
Signes particuliers : Son corps est marqué par de nombreuses cicatrices causées par les brûlures et autres blessures inévitables que le fait de travailler avec des dragons peut causer. Elle a également un tatouage, un A et un M entrelacés, qu'elle s'est fait au décès de son mari, sur le poignet gauche.
Effets Personnels : Elle ne se sépare jamais ni de son alliance, ni d'une bague fine en argent offerte par son fils, ni de sa baguette magique. Elle a constamment sur elle une photo de son mari et de son fils. Elle porte un collier offert par sa mère, lorsqu'elle ne travaille pas.
Baguette Magique : Elle est en chêne blanc, mesure 25 centimètres tout pile, légèrement rigide et contient un crin de licorne. Anastasiya prend excessivement soin de sa baguette.

J'exige d'en savoir plus  ! Vos choix, vos peur, vos désirs et tout ce qui fait ce vous êtes :


Famille:
Maverick Thomas Lewis (Mari - Décédé) ; S'étant rencontrés à Poudlard en deuxième année, ils ont commencé à se fréquenter lors de leur cinquième année et ne se sont plus quitté jusqu'au décès de Maverick. Il était son mari, l'homme de sa vie, l'homme qu'elle ne cessera jamais d'aimer. Il était également dresseur de dragons, et a perdu la vie dans un accident professionnel ; un jeune dragon encore trop sauvage et de mauvaises mesures de sécurité. Anastasiya ne s'est pas tout à fait remise du décès de son mari, mais elle sait qu'elle doit aller de l'avant car il n'aurait jamais accepté qu'elle s’apitoie sur son sort.
Absolem Douglas Lewis-Cornack (Fils) ; Âgé de 17 ans, Absolem est tout pour Anastasiya à l'heure actuelle. Elle donnerait sa vie pour lui. Jeune sorcier discret et calme, il supporte difficilement le fait que sa mère fasse un métier si dangereux et il a constamment peur qu'on lui annonce qu'elle s'est fait tuer par un dragon. Il ne comprends d'ailleurs pas le choix de carrière de sa mère. A l'heure actuelle, il est élève à Poudlard, en dernière année, et a été envoyé à Serdaigle tout comme son père avant lui. Il rêve de suivre les traces de sa grand-mère et de devenir Auror.
Annushka Cornack, née Aliev (mère) ; Venant d'une vieille famille de sang-purs russes, Annushka est arrivée en Écosse à 18 ans, où elle a rencontré son époux. Ce dernier étant né-moldu, elle fut reniée par sa famille – très conservatrice – et en a beaucoup souffert. Néanmoins, elle ne regrette pas d'avoir fait le choix de ne pas tenir compte de la pureté du sang de l'homme avec qui elle a construit sa famille et avec lequel elle a eu deux petites filles, des jumelles. Mère et fille sont assez proches, et Annushka est très présente dans l'éducation d'Absolem. Elle a d'ailleurs beaucoup aidé Anastasiya à la naissance d'Absolem, pour permettre à sa fille de suivre son rêve et de pouvoir espérer devenir dresseuse de dragons. Aujourd'hui à la retraite, elle a été Auror pendant de nombreuses années.
Douglas Matthew Cornack (père) ; Né au sein d'une famille moldue, Douglas a mit beaucoup de temps à accepter l'idée qu'il était sorcier. Il n'a d'ailleurs jamais tout à fait trouvé sa place dans le monde magique, malgré qu'il ai fait sa vie avec une sorcière et que ses enfants – et aujourd'hui, ses petits-enfants – aient aussi hérités de magie. Il a fini par se faire une carrière de pharmacien dans une petite ville moldue à côté du village sorcier où il vivait. Lui et Anastasiya ne sont pas très proches, mais elle sait que si elle a un problème, elle pourra toujours compter sur son père.
Aleksandra Mary Hohara-Cornack (sœur jumelle) ; Anastasiya et Aleksandra sont aussi semblables physiquement qu'elles sont différentes psychologiquement. Pourtant, elles sont proches à tel point qu'Aleksandra est la marraine d'Absolem et qu'Anastasiya est la marraine du fils de sa sœur. Elles ne se sont jamais réellement comprises, mais se sont toujours promis de se respecter et de respecter les choix l'une de l'autre. Envoyée à Poufsouffle lors de ses années d'études à Poudlard, Aleksandra est aujourd'hui une médicomage accomplie et sérieuse dans son travail.
Pureté du sang: Anastasiya est de sang-mêlé. Sa famille maternelle – qu'elle n'a jamais connue – est de sang-pur et sa famille paternelle est moldue, jusqu'à son père.
A Poudlard: Elle a toujours été très fière d'être une Gryffondor. Il n'y a eut aucune hésitation de la part du Choixpeau lors de sa répartition, d'ailleurs.
Epouvantard & Patronus : Sa plus grande peur étant que son fils se fasse tuer par un dragon, son épouvantard prend la forme du corps sans vie et brûlé d'Absolem. Quant à son patronus, si elle en a eu honte pendant bien des années, elle a apprit avec l'âge à en être très fière ; il s'agit d'un âne commun, symbole de détermination mais également - et il faut bien l'avouer - d'entêtement.
Particularité : Si ce n'est un manque de tact et une franchise parfois dérangeante, Anastasiya n'a aucune réelle particularité. Et elle s'estime très heureuse de ça, d'ailleurs, car elle sait que les particularités magiques sont souvent plus une malédiction qu'autre chose.

Comment avez-vous réagi à l'annonce de la mort d'Albus Dumbledore ? Un choc. Ce fut comme un énorme, un écrasant choc. Albus Dumbledore, la seule personne au monde qu'Anastasiya pensait éternelle, s'était éteint. En tenant le journal, il lui avait semblé que le temps s'était figé, que le monde s'était écroulé. Elle n'y avait pas cru, pendant plusieurs longues minutes. Elle avait refusé de réaliser que l'une des personnes qu'elle admirait le plus au monde était morte. Elle l'avait connu en tant que directeur, elle l'avait aimé, elle l'avait respecté... C'était presque comme de perdre un vieil ami. C'était un coup dur pour le monde magique, ce dernier venait de perdre son plus grand sorcier, aux yeux d'Anastasiya.
Vous-Savez-Qui est dans la pénombre, où il règne en maître. Décrivez le ressenti quotidien de votre personnage, sa place au milieu du chaos qui s'étend sur toute l'Angleterre. Anastasiya a peur. Chaque jour, chaque matin, la peur l'enveloppe. Elle est loin de prendre le retour de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom à la légère. Elle n'a pas peur pour elle ; elle a peur pour ses proches. Elle ne le montre pas, continue de sourire comme d'habitude, de plaisanter comme d'habitude ; mais elle est effrayée. Chaque jour, elle se demande si son fils est bien en sécurité, si le reste de sa famille l'est... Elle veut continuer à vivre comme avant. Elle veut rester forte. Ne pas montrer qu'elle a peur. Ce serait un peu comme laisser le mal triompher, à ses yeux. Elle ne veut pas se laisser aller à la panique. Elle veut continuer à garder espoir, à rester forte et à aller de l'avant. Elle reste prudente, cependant. Elle fait attention à ce qu'elle entend, à ce qu'elle dit, à ce qui se passe autour d'elle. Elle se tient prête à mettre son fils à l'abri si les choses doivent devenir trop sombres, même si elle sait qu'Absolem ne voudra pas quitter l'Angleterre. Et elle est prête à se battre, s'il le faut vraiment.
Pensez-vous qu'Harry Potter soit toujours en vie? Si oui, si votre route croise la sienne, que feriez-vous ? Ana est intimement persuadée que si Harry Potter était mort, tout le monde serait au courant. Alors, elle en déduit qu'il est en vie, quelque part. Elle considère qu'il n'est qu'un gamin avec lequel la vie n'a vraiment pas été tendre. Un gamin qui se retrouve face à bien trop de choses qui ne devraient pas être de son âge. Alors, naturellement, elle serait incapable de laisser Harry se débrouiller seul, elle ne pourrait pas le laisser à la rue et lui offrirait au moins asile. Elle l'aiderait comme elle le pourrait, même si ça signifierait de devoir grandement surveiller ses arrières par la suite. C'est ce qu'elle estimerait le plus juste ; ne pas tourner le dos à ce gamin. L'aider, du mieux qu'elle peut.

Pour savoir qui tu es j'ai besoin de connaître ton passé :


C'est à Aberdeen, en Écosse, qu'Anastasiya vit le jour. Née d'une mère russe reniée par sa famille pour s'être éprise d'un né-moldu, et d'un père écossais qui espérait secrètement que ses enfants ne soient pas des sorcières, elle naquit quinze minutes avant sa sœur jumelle, Aleksandra. Née dans une famille multi-culturelle, Anastasiya passa son enfance entre coutumes écossaises et coutumes russes, entre coutumes moldues et coutumes sorcières... Car si sa mère, Annushka, était indéniablement fière d'être une sorcière et avait d'ailleurs dédié son existence à son métier d'Auror, son père, Douglas, avait toujours eu plus de mal avec le monde magique. Il n'avait d'ailleurs jamais cherché à s'y intégrer, sans pour autant empêcher sa femme de s'y épanouir. Il avait reprit le métier de son propre père, dans un petit village moldu à côté de la ville où Anastasiya avait passé son enfance ; il était devenu pharmacien. Un métier qui lui convenait parfaitement. Jusqu'à lui, toute sa famille – jusqu'à sa propre sœur ainée – était moldue... Une diversité qu'Anastasiya voit aujourd'hui comme une force, et qu'elle tente d'apporter à son propre fils.

On peut dire qu'Anastasiya a eut une enfance heureuse. Du moins, elle n'a jamais manqué de rien dans son existence. Des parents aimants, une sœur qu'elle pouvait manipuler à sa guise – même si ce n'était jamais bien méchant – la femme qu'elle est aujourd'hui chérit ses souvenirs d'enfance. Elle se souvient encore des bêtises dans lesquelles elle entrainait la trop sage Aleksandra, des éclats de rire dans le salon, des histoires qu'on lui lisait le soir... Si Aleksandra était plus proche de leur père, Anastasiya a pour sa part toujours partagé bien plus de choses avec leur mère. Et elle se rappelle encore des longues conversations sur la magie, au coin du feu. Des contes sorciers qu'Annushka lui racontait. Elle prenait même plaisir à apprendre le russe, pour pouvoir parler avec sa mère dans cette langue qu'elle maîtrise aujourd'hui totalement... A 11 ans, elle et Aleksandra reçurent toutes deux leur lettre de Poudlard. Et si cela avait emplit de joie et de fierté Annushka, Douglas avait eu bien du mal à encaisser le fait que ses deux filles étaient sorcières. Il ne les aimait pas moins pour autant, mais il ne pouvait pas faire semblant d'être heureux de les voir s'éloigner de manière aussi significative du monde moldu.

La première rentrée à Poudlard eut lieu pour les jumelles. Habituées à être constamment ensemble, ce fut un choc pour elles de se retrouver envoyées dans deux maisons différentes. Le Choixpeau avait beaucoup hésité pour Aleksandra, avant de finalement l'envoyer à Poufsouffle. Pour Anastasiya, cependant, tout s'était passé extrêmement vite. Le Choixpeau à peine posé sur sa tête, celui-ci s'était écrié « Gryffondor ! » sans la moindre seconde d'hésitation. Et, effectivement, Gryffondor était la maison qui correspondait le plus à Anastasiya et dans laquelle elle se sentit immédiatement à l'aise. Aleksandra et elle, pourtant, continuaient à passer tout leur temps libre ensemble. Il a toujours été difficile de séparer les jumelles Cornack. Au-dehors des murs de Poudlard, une guerre grondait. Mais ça, ce n'était pas les affaires de gamins de 11 ans. Ce n'était pas les affaires d'Anastasiya, qui n'a jamais connu que ce qu'on pouvait lire dans les journaux, bien à l'abri dans l'endroit le plus sûr de Grande-Bretagne pendant toute la période la plus sombre de l'histoire du monde sorcier... Et Annushka prenait bien garde à ce que rien n'arrive à sa famille. Ainsi, la guerre n'avait jamais été qu'une notion floue dans l'esprit d'Anastasiya. Une notion effrayante, peut-être, mais qui ne l'atteignait pas réellement.

A 12 ans, elle fit la connaissance de Maverick Lewis, un Serdaigle de son âge totalement passionné par les dragons. C'était pendant un match de Quidditch qui opposait l'équipe de Gryffondor à celle de Serdaigle. Dans les gradins, les deux gamins s'étaient retrouvés l'un à côté de l'autre et une maladresse de Maverick – qui avait malencontreusement renversé du jus de citrouille sur Anastasiya – avait permis un premier contact... catastrophique. Anastasiya s'était énervée contre lui, Maverick s'était confondu en excuses... Avant de soigneusement éviter la Gryffondor pendant un certain temps. Finalement, quand ils avaient fini par s'adresser à nouveau la parole, les choses s'étaient bien mieux passées. Ils s'étaient retrouvés à devoir faire équipe en cours de soin aux créatures magiques et Anastasiya avait été impressionnée par la passion de Maverick pour cette matière. Ce cours avait permis de les rapprocher. Et, à la fin de leur seconde année, ils étaient devenus tout à fait inséparables. Avec Aleksandra, ils formaient un drôle de petit trio. Une Gryffondor, une Poufsouffle et un Serdaigle ; il y avait là de quoi s'apporter mutuellement beaucoup de choses. D'ailleurs, très rapidement, Maverick contamina Anastasiya avec sa passion pour les créatures magiques, et plus précisément pour les dragons.

Les années passèrent, les gamins grandirent... Et les sentiments également. Aleksandra avait toujours senti que Maverick et Anastasiya étaient probablement plus que meilleurs amis. C'était flagrant pour tout le monde, sauf pour les principaux intéressés. Jusqu'à leur cinquième année. Quinze ans. L'âge où les hormones commencent à prendre le dessus sur la raison. L'âge des premiers flirts un peu coupables et discrets. L'âge où on se pose des questions. L'âge où Maverick avait fini par avouer à Anastasiya qu'il était probablement tombé amoureux d'elle le jour de ce cours de soin aux créatures magiques, en deuxième année. Pour Ana, les choses furent plus compliquées à admettre. Elle ne voulait pas prendre le risque de perdre son meilleur ami. Mais un baiser volé entre deux cours marqua le début d'une nouvelle relation entre Maverick et Anastasiya, finalement. L'été qui suivit, la jeune Cornack insista pour présenter le jeune homme à ses parents. Elle leur en avait déjà tant parlé, à vrai dire, qu'il fut accueilli comme un membre de la famille chez les Cornack.

Et toute cette histoire n'avait rien d'un simple idylle passagère. Oh non. Vers la fin de sa septième année à Poudlard, un peu avant de devoir passer ses ASPIC, Anastasiya tomba enceinte. Âgée de 17 ans à ce moment là, elle avait extrêmement peur de la réaction de ses parents et garda sa grossesse secrète au moins jusqu'à la fin de son année. Même celle-ci fini par se voir, et elle fini par être obligée d'avouer à ses parents qu'elle attendait un enfant de Maverick. Les deux adolescents décidèrent d'ailleurs de garder le bébé, même si cela mettait à mal leur projet de quitter l'Angleterre après avoir obtenu leurs ASPIC pour pouvoir voyager en Roumanie et y étudier les dragons... Plutôt que de réagir de façon négative – comme ce fut le cas pour les parents de Maverick qui prirent très mal la nouvelle – Annushka et Douglas décidèrent de tout simplement soutenir le jeune couple pour ce grand moment de leur existence. Quelques temps après avoir fêté ses 18 ans, Anastasiya donna naissance à un petit garçon qu'ils baptisèrent Absolem. Dès qu'il poussa son premier cri, Anastasiya avait su qu'elle pourrait mourir et tuer pour son fils.

Bien sûr, la naissance d'Absolem repoussa nombre de projets qu'avait eu le couple. Mais elle leur permit de réaliser certains autres petits projets. Maverick trouva un emploi de vendeur dans une petite boutique sur le Chemin de Traverse, et Anastasiya passa quelques années à faire le service au Chaudron Baveur. Leurs deux salaires leur permirent de pouvoir se prendre leur premier appartement et de quitter la maison d'Annushka et Douglas même si ceux-ci restèrent très présents dans la vie des jeunes mariés et très présents dans l'éducation de leur petit-fils. Un an après la naissance de leur fils, Anastasiya et Maverick se marièrent. Et, lorsqu'Absolem fêta ses trois ans, ce furent finalement Annushka et Douglas qui décidèrent d'eux-mêmes de permettre à Anastasiya et Maverick de pouvoir espérer un jour vivre leur rêve de devenir dresseurs de dragons. Ils prirent Absolem chez eux, pour permettre au couple de partir se former directement en Roumanie. Anastasiya eut beaucoup de mal à se séparer de son fils et même si elle rentrait tous les week-ends de Roumanie pour le voir et s'occuper de lui, les sept années qu'elle passa à étudier les dragons à l'étranger avec son mari furent les années les plus difficiles de son existence.

A 28 ans, correctement formée pour pouvoir devenir dresseuse de dragons, Anastasiya rentra définitivement de Roumanie en entendant parler d'une réserve perdue au milieu d'une zone magique d’Écosse. Une réserve qui accueillait des dragons que la vie n'avait pas épargnés ; jeunes dragons abandonnés par leur mère, vieux dragons maltraités par d'anciens propriétaires peu scrupuleux, dragons avec des problèmes de comportements... Le travail était difficile, mais terriblement intéressant. Elle et Maverick trouvèrent tous les deux un emploi de dresseur dans cette réserve. Ils purent même se prendre une maison dans un village non loin de la réserve, et retrouver une vie de famille normale en y vivant avec leur fils. Un an plus tard, celui-ci fit sa première rentrée à Poudlard, remplissant de fierté son père en étant envoyé à Serdaigle, et remplissant de fierté sa mère en se montrant assidu en études. La famille avait son petit équilibre. Souvent, Anastasiya et Maverick pensèrent à faire un deuxième enfant... Mais ils abandonnèrent vite cette idée ; leur métier était trop chronophage et trop dangereux pour qu'ils puissent se permettre d'élever un autre enfant. Et Anastasiya avait déjà le sentiment d'avoir quelques années à rattraper avec son fils.

Anastasiya considéra très vite qu'elle avait une vie parfaite à cet instant de son existence. Elle avait un fils dont elle était chaque jour un peu plus fière, un mari dont elle retombait chaque jour un peu plus amoureuse, un travail qui la passionnait... Elle était restée très proche de ses parents, ainsi que de sa jumelle qui avait fini par se marier à l'âge de 22 ans, qui avait eu un petit garçon et une petite fille et qui était devenue médicomage. Malheureusement, quelques jours avant ses 32 ans, sa vie parfaite lui claqua entre les doigts. Ana et Maverick savaient qu'ils faisaient un métier dangereux. Ils en avaient totalement conscience. Mais ce fut presque trop brutal... Il y avait eu ce jeune dragon, arrivé depuis peu à la réserve avec de gros problèmes de comportement. Jeune, sauvage et étonnement dangereux, Maverick s'était retrouvé en position de faiblesse face à lui et toutes les mesures de sécurité n'avaient pas été prise correctement... Lorsque les autres dresseurs et les soigneurs étaient intervenus, il était déjà trop tard ; Maverick était brûlé sur l'intégralité de son corps, et le dragon y avait mit les formes pour essayer de lui arracher les membres.

Il avait été conduit d'urgence à Ste Mangouste, mais les Médicomages n'avaient rien pu faire et Maverick avait succombé à ses blessures une heure plus tard. Pendant une année entière, Anastasiya refusa d'approcher le moindre dragon. Absolem, d'ailleurs, ne cessait de la supplier de ne pas reprendre le métier de dresseuse. Grâce au soutient de sa famille – notamment à celui de sa sœur chez qui elle alla vivre pendant quelques mois – Anastasiya se força à se reconstruire. Elle savait que Maverick n'aurait jamais tolérer qu'elle se laisse trop aller. Elle se força à reprendre le travail, avec moins d'entrain et de passion qu'avant cependant, et à retrouver sa vie d'avant. Même si plus rien n'était comme avant. En perdant Maverick, c'était une part d'elle-même qu'elle avait perdu. Dans son malheur, cependant, elle avait la chance d'avoir toujours son fils. Son fils qu'elle ferait tout pour protéger...

Quelques années plus tard, un autre drame lui fit l'effet d'un coup de massue. C'était il n'y a pas si longtemps. Dumbledore était tombé... Et Voldemort était bel et bien de retour... Et même si Anastasiya tend à rester neutre, pour protéger sa famille et pour se protéger, elle sait aussi qu'elle n'hésiterait pas à défendre la liberté et l'espoir, ne serait-ce que pour espérer offrir un avenir à son fils, et à tous ces gamins qui méritent de pouvoir suivre leurs rêves et qui méritent de pouvoir être heureux. Un avenir dans lequel personne n'aurait à craindre pour sa vie juste parce que son sang n'est pas tout à fait pur...

J'en ferais bon usage.




Vous vous éveillez d'un étrange sommeil, vous vous sentez comme mis a nu mais plus aucun souvenir de ce qui provoque ce mal être. Était-ce un malaise ? Une transe ? Vous n'en avez aucune idée, vous avez un vague souvenir d'une lettre devant votre porte, mais elle n'y est plus.



Et toi, derrière ton ordinateur, tu pensais être à l'abri ?


Pseudo, âge, ville : Ma, 22 ans, Rennes.
Avatar du personnage : Rooney Mara
Quel est ton tome HP préféré : J'hésite souvent entre le Prisonnier d'Azkaban et la Coupe de Feu.
Tu plonges ta main dans un sachet de dragées surprise de bertie crochue, tu en as un au gout de : crotte de nez, avec la chance que j'ai.
Demain, on t'offre la possibilité d'avoir un objet issu de l'univers HP, lequel tu prends ? Un retourneur de temps.
Et une créature? Un sombral.
Comment as-tu connu Disenchanted? Via une pub sur Facebook.
Un commentaire sur le forum : Il a l'air aussi bon que du chocolat  

avatar
« Let this world explode. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 20:08
Gallions : 150
    
Bienvenue !

Une dresseuse de dragons , la classe !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas


I’ll always bleed for you. so let’s laugh, let’s learn to laugh at ourselves again. and let’s love, Let’s hate what our love makes us do. if i face my fears, would my skies be all but clear? probably not. then again i’ve always held my doubts so close to my heart that these frames have trapped all my better days.  I hate the things i do and all the shit i put you through. it’s tragic, i’m static. i am the world’s worst, i am my own worst enemy,  drugs can’t kill me. love won’t save me from myself.
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 20:45
Gallions : 14
    
Fiouf, ça faisait des années que je ne l'avais pas vu celle-là ! :o
Bienvenue sur le forum !
avatar
« We are partners in darkness »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 20:52
Gallions : 102
    
Graouuuu! Une dresseuse !
WELCOME!
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 22:13
Gallions : 76
    
Merci à vous ! ♥
J'ai hésité sur le métier, en plus. Mais finalement, les dragons, tout ça...
avatar
« Let this world explode. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mar 21 Avr - 23:09
Gallions : 72
    
Hello et Bienvenue
Alors entre le métier et l'avatar moi je dis : trop la classe XD :panda:



«For every failing sun, there’s a morning after »
These are the eyes and the lies of the taken... These are their hearts but their hearts don’t beat like ours. They burn ‘cause they are all afraid. For every one of us, there’s an army of them but you’ll never fight alone. ‘Cause I wanted you to know that the world is ugly but you’re beautiful to me

avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mer 22 Avr - 10:05
Gallions : 76
    
Haha, merci bien
Et ton pseudo, je suis fan
avatar
« Let this world explode. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mer 22 Avr - 19:38
Gallions : 150
    
"Wow" !

Petit pincement au cour, Anastasiya, tu es une femme forte et ton histoire m'a touchée.

Fiche validée


I’ll always bleed for you. so let’s laugh, let’s learn to laugh at ourselves again. and let’s love, Let’s hate what our love makes us do. if i face my fears, would my skies be all but clear? probably not. then again i’ve always held my doubts so close to my heart that these frames have trapped all my better days.  I hate the things i do and all the shit i put you through. it’s tragic, i’m static. i am the world’s worst, i am my own worst enemy,  drugs can’t kill me. love won’t save me from myself.
 
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   Mer 22 Avr - 20:15
Gallions : 76
    
Tu es un amour Caly ♥
Merci beaucoup
Contenu sponsorisé
Re: Anastasiya ▬ On devrait toujours se battre pour l'avenir et la liberté.   
    
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» besoin de conseils pour l'avenir...
» CRPCEN
» Entretien avec Michel Drac : Enjeux géopolitiques pour l'avenir
» GCIC MEDEF CLUB pour l'avenir de tous
» #TMCweb3 #culture : #Pif sème ses graines pour l’avenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disenchanted :: THE SORTING HAT :: Registres du Ministère :: Fiches acceptées-