Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
I'm not the girl you think I am. [feat. Curtis & Desmund]   Lun 4 Mai - 17:51
Gallions : 51
    
Installée devant sa coiffeuse, dans sa loge, Linnaea terminait les dernières retouches de sa tenue, de son maquillage et de sa coiffure. Cela faisait un moment maintenant qu’elle travaillait au Burning Desire’s Club et les habitués la connaissaient. Pour les continuer de les satisfaire et toujours les surprendre, elle variait les tenues autant que possible, grâce aux conseils d’Aleusha. Certains clients avaient d’ailleurs leur préférée, et elle s’habillait donc en fonction de leur présence. Elle aimait aussi beaucoup les déguisements sexys. Ce jour-là, elle avait décidé de jouer les écolières. Les écolières de Poudlard, bien sûr. De quoi ravir les vieux sorciers libidineux pleins aux as. Bien sûr, sa tenue n’était pas tout à fait celle d’une élève de Poudlard. La jupe était beaucoup plus courte, le chemisier bien plus échancré et les habituels collants avaient été remplacés par des bas blancs aux bords en dentelle, maintenus par des porte-jarretelles. Mais la cravate et le blason étaient bien là, ainsi que la cape. Le tout aux couleurs de Serpentard. Car bien sûr, les Serpentard sont forcément les plus coquines. Hautaines en public et déchaînées au lit, ainsi étaient la réputation qu’on leur donnait. Hautaine, Linnaea allait l’être. C’était un rôle à sa portée, même si elle ne l’était pas du tout en réalité. Elle serait donc inabordable, tout en étant la plus désirable possible.

Elle ajusta son loup vert émeraude serti de strass noirs et se prépara à entrer en scène. Elle avait beau faire ça depuis des mois, elle avait toujours le trac avant de pénétrer sous le feu des projecteurs. Un bon trac, cela dit. Elle se sentait en sécurité derrière son camouflage. Elle craignait juste de louper des pas, mais il était rare que les clients lui en veuillent quand cela arrivait. Après avoir pris une grande inspiration, elle fit son entrée au son de la musique, complètement couverte par la cape dont le capuchon était rabattu sur sa tête. Seuls apparaissaient ses mains, son visage à moitié caché et quelques boucles rousses autour de lui. Dans sa main, elle tenait sa baguette. Elle se planta à côté de la barre de pole dance et observa la salle quelques secondes, le temps que la musique défile pour arriver au moment où elle devait commencer les hostilités.

Son cœur fit un bond dans sa poitrine quand elle vit que Desmund Callaghan était présent. Certes, il faisait partie des habitués, mais sa présence lui faisait toujours le même effet. Après avoir quitté Poudlard, elle avait réussi à tourner la page, à oublier complètement le jeune homme. Après tout ils n’étaient pas faits pour être ensemble, c’était ainsi. Il venait rarement aux Trois Balais et c’était tant mieux. Quand elle fut embauchée par Curtis, elle n’imagina pas une seconde qu’il ait pu faire partie de la clientèle, qui comptait en majorité des sorciers aisés et de plus de 40 ans. Cela dit, il était évident que s’il était quelqu’un qui pouvait venir ici en ayant une chance de repartir avec l’une des filles, c’était bien Desmund. Il l’avait d’ailleurs sans doute déjà fait. Mais pas avec Linn, et même si elle crevait d’envie de se retrouver dans un lit avec lui, elle ferait tout pour que cela n’arrive pas. D’abord parce qu’elle n’était pas ce genre de fille. Ensuite, parce que ce ne serait pas Linnaea Linwood que le jeune homme aurait tenté de séduire, mais Poppy Palmer. Que se passerait-il quand il lui enlèverait son masque et sa perruque ? Bien sûr, il serait certainement en colère contre elle de l’avoir trompé sur la marchandise, de n’être que la bâtarde dont il se moquait tant à Poudlard.

Fronçant les sourcils, Linnaea détourna immédiatement le regard et fit tomber sa cape dans un geste sensuel tandis que la musique changeait de rythme et que les sifflements admiratifs fusaient dans la salle. Elle s’empara de la barre et commença à évoluer autour en une danse lascive, tandis que derrière elle apparaissaient des images de Poudlard, notamment de la Grande Salle décorée aux couleurs de Serpentard. Ce faisant, elle lançait des regards dédaigneux aux clients. C’était le jeu. Toutefois, il y avait un qu’elle regardait plus que les autres. Il n’y avait rien à faire, elle était irrémédiablement attirée par lui. Elle fit ensuite apparaître une chaise et s’installa dessus. Elle tenait à présent une plume d’écolier, mais elle ne s’en servit pas pour écrire. Elle la fit glisser lentement sur son corps, de sa gorge jusqu’à ses cuisses, en passant par sa poitrine, tout en continuant son jeu de regard avec la clientèle. Tout en continuant d’observer Desmund. Puis, elle fit disparaître la plume, se cambra sur la chaise et renversa la tête en arrière. Elle tendit sa baguette au-dessus d’elle, dans sa direction, et lança un aguamenti informulé. L’eau se déversa sur sa poitrine, son ventre et ses jambes.

Tandis qu’elle se relevait et se redirigeait vers la barre, son chemisier à présent transparent laissant apparaître un soutien-gorge en dentelle noire, elle vit que Curtis s’était installé près de Desmund et lui parlait tout en la regardant. Que pouvait-il bien lui dire ? Lui parlait-il d’elle ? Elle espéra sincèrement que non. Elle pria même. Elle faisait confiance à Curtis pour ne jamais dévoiler son identité, mais que se passerait-il si Desmund avait des doutes et en parlait au patron ? Non, c’était impossible. Il ne pouvait pas l’avoir reconnue. Elle était méconnaissable. Le seul point commun entre Poppy et Linnaea, c’était la marque de naissance à l’intérieur de la cuisse, mais très peu d’hommes l’avaient vue sur Linnaea. De toute façon, il n’imaginait certainement pas un seul instant qu’elle était la bâtarde toute maigre de Poudlard. Et même s’il l’avait reconnue, il ne serait sans doute pas là à l’admirer. Linn se rassura avec ces pensées, et continua sa pole dance, passant à présent à des mouvements un peu plus acrobatiques. Elle avait eu largement le temps de s’y entraîner depuis.

Elle laissait un peu monter la tension avant de commencer à s’effeuiller. Le spectacle devait durer un moment. Les hommes présents étaient de toute façon déjà survoltés, plus elle les ferait attendre, et plus ils allongeraient les billets, qu’il s’agisse de pourboires ou d’argent dans la caisse du bar. Même si la blonde n’aimait pas beaucoup l’idée que de vieux pervers fantasment sur elle, elle était à l’aise dans son rôle de Poppy. Car elle pouvait s’épanouir sur scène sans se dévoiler réellement. Une façon de se lâcher tout en préservant sa pudeur habituelle. Un défouloir.
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: I'm not the girl you think I am. [feat. Curtis & Desmund]   Mer 6 Mai - 23:58
Gallions : 29
    
Penché sur mon bureau, je fixe les chiffres de la comptabilité sans parvenir à me concentrer plus de cinq secondes d'affilées. Je suis fatigué, je travaille trop et je ne vois pas beaucoup la lumière du jour. J'ai le teins gris et l'air maussade. J'entends le bruits sourd des basses de la musique et régulièrement l'échauffement bien caractéristique des clients à l'arrivée d'une des filles. Mes épaules sont lourds et je n'arrive plus à rien de constructif. Je me redresse et me laisse aller dans le dossier de mon fauteuil. Aussitôt mon chat bondis sur le bureau et viens s’installer pile sur le livre de comptabilité. Signe que je dois définitivement en rester la pour ce soir. Je caresse distraitement mon compagnon du bout des doigts. Je tiens rarement en place lorsque le club est ouvert et que je n'ai pas un œil sur ce qu'il se passe. Et je reconnais bien la ma facette obsessionnelle.!! Je pousse un soupire et quitte mon fauteuil alors que j'entends une fois encore l’excitation monter dans la grande salle. Je verrouille mon bureau derrière moi et me dirige sans plus attendre vers le centre de l'action.

Je me pare de mon plus beau sourire, j'ai aussitôt l'air frais et éveillé. Comme si j'avais un appuyé sur un bouton magique me changeant totalement d'une minute à l'autre. Je suis tout simplement plus que doué pour les changement d'humeur et d'apparence contrôlé. A peine entré dans l'arène, je salue quelques clients fidèles, leurs serre la main ou leur adresse un signe de loin. J'offre une tournée à une table...Plus ils sont alcoolisés plus ils dépensent ! Ce qui est largement dans mon intérêt et dans celui des filles. Je lève alors les yeux vers la scène et reconnait aussitôt Linnaea. Je souris et approuve largement son choix de costume des plus sexy. Je me laisse aller à observer ses courbes et le frisson qui me traverse le dos me rappelle que je ne me laisse pas assez le temps de profiter des plaisirs de la chaire. Je travaille définitivement trop ! Il faut que je prenne du temps pour moi !

Je me dirige vers le bar et me serre un verre de whisky pur feu. Je repose les yeux sur Linnnaea et constate qu'elle semble s'obstinée à regarder toujours dans la même direction. Je suis alors son regard jusqu’à ...Desmund ! Aussitôt mon cœur manque un bon dans ma poitrine et tout mon corps se trouve grisé d'un sentiment que lui seul me procure. Je souris, m'empare de mon verre et tel un loup, j'avance vers ma proie. Arrivant à coté de lui je pose brièvement une main sur son épaule, je fait le tour et me pose dans le siège à coté du sien.

Curtis - Bonsoir Des. Tu pourrais me prévenir quand tu passe. J'ai bien besoin de me sortir un peu de la paperasse et de sociabiliser. A moins que tu doutais que je finirais par sortir de ma tanière...

Je vide mon verre d'une traite, le pose sur la table et fait signe au barman d'en apporter un autre. Je tourne la tête vers la scène, Linnaea regarde encore vers nous. Que veut elle à Desmund? MON DESMUND? Je dois reconnaître que sexy comme il est, il ne passe pas inaperçu mais, je n'apprécie pas vraiment l’insistance de ses regards. Je tourne la tête vers Desmund. Le spectacle lui plait,il n'y a pas de doutes et je me perds un instant à regarder danser sur son visage les lumières colorées du club. Un peu de rose, de bleu, de jaune...Je me reprends et secoue les épaules. Je pourrais le bouffer sur place ! Le barman pose les verres sur la table et je m'empare aussitôt du mien avant d'ajouter.

Curtis - Alors! Pas mal la petite! T'en pense quoi? Ce petit coté serpentard ça ne peut que nous parler à tout les deux ! Et vu la façon dont elle fixe cette table, on pourrait croire qu’elle danse que pour nous.

J'adresse un clin d’œil à Desmund mais, je ne peux m’empêcher de me mordre l'intérieur de la joue. Je me sent dévoré et consumé par le désire que je ressens pour lui, à tel point que j'en ai mal dans toutes les articulations de mon corps. Je vide mon verre d'une traite à nouveau. Il semble évident que je compte me mettre la tête à l'envers et lorsque je lève la main pour une nouvelle tournée, il est plus que certain que je compte entraîner Desmund dans ma chute.


-
« Définir des possibles pour défier l'impossible
Et m'exploser le cœur J'en ai plus rien à foutre
Tu le sais bien on est vivant, tant qu'on est inconscient
A bout de souffle »
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: I'm not the girl you think I am. [feat. Curtis & Desmund]   Sam 16 Mai - 20:35
Gallions : 19
    

J’avais besoin de sortir. Putain de Légiste-en-chef qui n’avait cessé de me prendre pour un troll toute la journée. Si je n’avais pas tenu à ma place à la morgue je l’aurais sûrement déjà envoyé chier royalement depuis longtemps. Mais ce job me plaisait tellement qu’il fallait que je la ferme. Je détestais être pris pour un moins que rien, je n’avais pas l’habitude que l’on me donne des ordres… Mais je devais faire avec. C’était exaspérant mais je devais tenir… Cette vieille gargouille ne tarderait pas à laisser sa place, et s’il fallait que je joue au lèche-botte pour l’avoir je le ferais. Avec un peu de chance il finirait par crever assez vite et je n’aurais pas à trop attendre.

Bref, j’avais passé une journée pourrie. Pas une seule autopsie. Non, j’avais classé des dossiers, complété des comptes rendus inintéressants. C’était blasant. Mais j’avais tout de même gardé un sourire satisfait et j’avais tout fait sans rechigner. Il ne m’aimait pas, je le savais. Et je voyais bien que ça l’énervait lorsque je paraissais constamment aussi enjoué, même pour les trucs sans intérêt. Si je pouvais le faire chier comme ça, je n’allais pas me gêner.

Je n’étais pas rentré chez moi après le boulot. Il me fallait autre chose. Et je savais où aller pour oublier tout ça. J’avais quitté Saint Mangouste de mauvaise humeur bien décidé à rejoindre un endroit que j’appréciais tout particulièrement. J’avais transplané jusqu’à l’Allée des Embrumes, mon repère de jeu favori. Et j’avais très vite rejoint le Burning Desire's Club. J’étais entré sans difficulté, ayant droit à un laisser-passer. Le patron de ce lieu fantastique étant l’un de mes amis les plus chers. Le meilleur en réalité. Et ce n’était pas simplement parce qu’il tenait ce Club… Non. J’avais beau être du genre profiteur, là, c’était une amitié plus que sincère. Ce qui était rare venant de moi. Curtis avait fait de ce Club quelque chose de merveilleux et j’y passais la plupart de mes soirées, voire des nuits entières lorsque je n’étais pas de garde à la morgue. C’était exactement le lieu qu’il me fallait pour décompresser et oublier mes problèmes de boulot. Je m’étais donc installé à une table. Ma place ! Je me posais toujours là. Près du bar et une vue dégagée sur la scène. Je pouvais donc me délecter à ma guise d’alcool et de belles filles.

Profitant du spectacle, je trempai mes lèvres dans le liquide fort et ambré, dégustant chaque gorgée. Les filles étaient époustouflantes… Je jetai un coup d’œil en direction du bureau de Curtis, prêt à me lever pour aller le saluer. Mais ce fut alors le tour d’une jolie rousse de faire le show. Une dénommée Poppy à ce que j’avais compris. Elle entra sur scène, parée d’une tenue de Serpentard, plus que sexy… Finalement je restai à ma place… Comme envoûté par cette séductrice qui entamait une danse sensuelle. Mes prunelles sombres se focalisèrent alors sur la jeune femme, je ne la quittai pas des yeux. Puis à son tour, j’eus cette impression qu’elle me regardait également. Je restai impassible, continuant de l’observer, elle était irrésistible. Vile tentatrice qui jouait avec une plume, la laissant glisser sur sa peau – Si seulement ça pouvait être mes doigts… – Avais-je pensé… Alors que la plume disparaissait et que son regard ne semblait pas quitter le mien. Elle ne s’arrêta pas là. De l’eau se déversa brusquement sur son corps, ruisselant le long de sa peau…

Toute mon attention était portée sur cette Poppy… Pourquoi ne l’avais-je pas remarqué avant ? Vu le spectacle qu’elle offrait, c’était étrange que je ne l’ai jamais remarquée. Il y avait des choses inexplicables… Enfin… Je n’allais pas oublier son nom après un show pareil.

Avec tout ça, je n’avais pas vu Curtis se rapprocher de moi. J’avais même légèrement sursauté en sentant sa main se poser sur mon épaule. Il s’était installé avec moi, me saluant et me faisant bien comprendre que j’aurais dû aller lui dire bonjour en arrivant. Je lui expliquai alors « Bonsoir Curtis. A vrai dire je comptais venir te voir après le passage de la rousse. » Je jetai un nouveau coup d’œil en sa direction. Elle continuait de regarder dans notre direction tout en se dirigeant vers la barre non loin d’elle. Curtis, quant à lui, vida son verre et fit signe au barman qui ne tarda pas à nous ramener à boire. J’imitai alors Curtis, buvant mon premier verre d’une traite et saisissant alors le second. La soirée promettait d’être agréable… Je répondis ensuite à Curtis, au sujet de la danseuse qui commençait à ôter son uniforme avec sensualité. « Pas mal ?! De toutes celles que j’ai vu depuis que je suis là c’est celle qui m’a fait le plus d’effet… Mais tu dois avoir raison, c’est peut-être à cause de l’uniforme. M’enfin, tu as bien fait de l’embaucher, elle me plaît bien. » Je souris à Curtis alors qu’il vidait encore son verre. Généralement la plupart des filles qu’il recrutait me plaisait beaucoup. A croire que nous avions les mêmes goûts concernant la gente féminine. En tout cas, celle qui se déhanchait avec sensualité sur la scène m’avait tapé dans l’œil et je le faisais savoir… « Ça serait quand même mieux qu’elle ne danse que… Pour nous deux… » En disant cela, je voulais dire RIEN que pour tous les deux… Sans tous les autres, autour… C’était mon côté possessif qui semblait prendre le dessus. Me confirmant que la belle rousse me faisait de l’effet.

Le barman arriva de nouveau, nous servant une nouvelle tournée, et m’obligea à terminer encore mon verre… Histoire de ne pas prendre de retard sur le maître des lieux qui semblait bien décidé à boire ce soir…
avatar
« It's not my war. »
Voir le profil de l'utilisateur
Re: I'm not the girl you think I am. [feat. Curtis & Desmund]   Dim 17 Mai - 22:27
Gallions : 51
    
Le regard déviant toujours de temps en temps sur Desmund et Curtis, Linnaea alias Poppy continuait de danser. Les deux jeunes gens étaient toujours en pleine discussion et la jeune femme crut comprendre qu'ils parlaient d'elle. Ou alors, ils voulaient discuter sans la lâcher des yeux. En tout cas, elle avait leur attention, c'était certain. Il était temps à présent de passer aux choses sérieuses. Avec assurance et grâce, elle s'avança devant la scène et se débarrassa de son chemisier en un seul et habile mouvement. Elle continua sa danse lascive et réserva le même sort à sa jupe, laissant apparaître un shorty assorti à son soutien gorge. À présent en sous-vêtements mais toujours juchée sur ses talons aiguilles, elle brandit sa baguette magique et la passa sensuellement sur sa langue. Puis, elle la pointa vers le plafond et fit apparaître quelques feux d'artifices tandis qu'elle se hissait à nouveau sur la barre de pole dance.

Après quelques nouveaux mouvement souples et sensuels, elle se plaça dos au public, se pencha en avant de façon à être bien cambrée et retira d'un coup sec son shorty pour dévoiler un petit shorty argenté et les courbes de ses fesses par la même occasion. Elle ne faisait jamais de nu intégral, c'était clairement stipulé dans son contrat. De toute façon, tout était dans la suggestion, en dévoiler trop gâcherait le plaisir. Elle se releva et dégrafa son soutien-gorge, restant toujours de dos. À nouveau, elle pointa sa baguette en l'air et lança un inaudible « serpensortia » qui fit apparaître un magnifique boa tombant sur ses épaules. Elle se retourna alors, et le serpent dissimulait subtilement sa poitrine, n'en laissant apparaître que les courbes. Elle caressa langoureusement l'animal puis, levant sa tête pour la mettre face à la sienne, lui déposa un baiser sur la bouche. Elle entreprit ensuite de faire les cent pas tout en bougeant avec grâce, le serpent toujours perché sur elle. Quant à son string, il était orné de l'insigne de Serpentard.

Les clients applaudirent, et le show était à présent terminé. Mais au moment où elle s'apprêtait à rejoindre les coulisses, Linn, dont l'attention était toujours tournée vers Desmund et Curtis, remarqua que ce dernier lui faisait signe de venir vers eux. Confuse, elle ne se démonta pas pour autant. De quelques coups de baguette, elle remit ses sous-vêtements et fit disparaître le serpent. Elle descendit ensuite de scène, et de sa démarche chaloupée se dirigea vers les deux jeunes gens, envoyant au passage quelques baisers aux autres clients qui la hélaient. Elle semblait sûre d'elle, et pourtant, son cœur battait la chamade de plus en plus fort au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de Desmund. Elle avait toujours des sentiments pour lui, elle s'en rendait compte à présent, et au-delà de ça, elle avait très peur de ce qui l'attendait. Peur qu'il l'ait reconnue et demande à lui parler à cause de ça. Peur qu'il se moque encore d'elle.

Elle arriva enfin à leur table. Bien qu'elle fût particulièrement stressée et ne savait pas s'il l'avait reconnue ou non, elle était toujours Poppy, et devait rester Poppy. On n'attendait pas d'elle qu'elle fasse les filles timides, elle devait jouer le jeu. Elle posa donc ses mains sur la table et se pencha en direction de Desmund jusqu'à parvenir à lui susurrer à l'oreille : « Tu m'offres à boire chéri ? » Puis de lui lancer un regard de braise derrière son masque. Ainsi, elle était complètement différente de la Linnaea de Poudlard. Il était impossible qu'il ait des doutes. Du moins l'espérait-elle. Elle n'en menait toutefois pas large face à lui, intérieurement en tout cas. Elle se releva, puis alla passer son bras autour des épaules de Curtis et se pencha cette fois vers lui. « Tu voulais me demander quelque chose ? » s'enquit-elle, curieuse.
Contenu sponsorisé
Re: I'm not the girl you think I am. [feat. Curtis & Desmund]   
    
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FAE WORLD - Rpg dérivé de Lost Girl (fin saison 4) [Avis - Prévenus - Réservations]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disenchanted :: ENGLAND :: Le Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Burning Desire's Club-